Numéro 616 - mai 2022dossier

stratégie

Liens ville/hôpital

Une union sacrée et coordonnée

Ces dix dernières années, l’évolution des traitements et de la prise en charge en cancérologie a rendu la relation ville/hôpital centrale et indispensable dans le parcours de soins des patients. Le centre de lutte contre le cancer (CLCC) Léon-Bérard, à Lyon, a créé son département de coordination des soins à domicile en 1993, ouvert ses premiers lits d’hospitalisation à domicile en 2006 et dispose d’un réseau de plus de 7 000 infirmiers de ville en Auvergne Rhône-Alpes, et au-delà. Grâce à leur longue habitude de travailler en collaboration et aux outils qui facilitent les échanges, les professionnels du CLCC ont tenu à poursuivre cette relation fructueuse et à s’engager dans plusieurs projets pour mettre en œuvre et évaluer des modes d’organisation innovante impliquant les acteurs de santé libéraux. Deux de ces expérimentations concernent des traitements désormais accessibles à domicile : d’une part l’immunothérapie, élaborée en novembre 2019, d’autre part les thérapies orales via le projet Onco’Link lancé en octobre 2021, porté par la fédération Unicancer et qui concerne 45 sites dans douze régions, dont le centre Léon-Bérard. Un premier bilan du projet de suivi des patients sous immunothérapie à domicile montre que ces nouvelles organisations sont bénéfiques pour l’autonomie du patient et la reprise d’une vie « normale », et fédératrices pour les professionnels de santé hospitaliers ou libéraux.

Autorisée en novembre 2019 pour cinq ans par l’agence régionale de santé Auvergne Rhône-Alpes (ARS-ARA), en collaboration avec l’assurance maladie, l’expérimentation article 51(1) « Suivi à domicile des patients atteints d’un cancer et traités sous immunothérapie » a été imaginée par le Dr Maurice Pérol, pneumo-oncologue, et une équipe pluridisciplinaire associant le centre Léon-Bérard et des professionnels de ville. Elle répond aussi à l’expression d’un besoin de la part des patients désirant recevoir leur traitement à la maison de manière sécurisée et non plus en hôpital de jour. Cette expérimentation s’appuie sur plusieurs partenaires stratégiques : le centre Léon-Bérard (CLB), les unions régionales de professionnels de santé infirmiers et médecins (URPS-ARA), le réseau régional de cancérologie Onco-AURA pour les aspects de formations et le groupement de coopération sanitaire Système d’information santé en Auvergne-Rhône-Alpes (GCS-SARA) pour le partage sécurisé des données nécessaires à la prise en charge.  Depuis le 1er juin 2020, démarrage des inclusions, 92 patients ont bénéficié de ce dispositif, ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.