Numéro 619 - octobre 2022dossier

enquête

Les « périmédicaux » à l’hôpital

Leur intégration dans les équipes pédiatriques

La pluridisciplinarité, présentée comme l’un des fondements du travail hospitalier, est essentielle en pédiatrie. Elle est toutefois difficile à mettre en œuvre pour des professionnels qui n’exercent pas directement des soins (assistantes sociales, éducatrices de jeunes enfants, enseignants, psychologues…). Comment articulent-ils leur travail avec celui des professionnels du soin en vue d’une prise en charge globale des jeunes malades ? Quelles sont leurs ressources et leurs difficultés ? Quelles stratégies déploient-ils pour s’intégrer dans les équipes pédiatriques ? Résultats d’enquête.  

L’enquête que nous avons menée(1) montre la portée et les limites de l’intégration des assistantes sociales, des éducatrices de jeunes enfants, des enseignants et des psychologues dans les services de soins à l’hôpital. Nous avons mené des interviews auprès de quarante-quatre d’entre eux et quarante de leurs collègues dans un hôpital pédiatrique parisien en 2020 et 2021. Si ces professionnels ont un rôle central à jouer pour atténuer les effets de la maladie grave sur l’enfant, ainsi que sur l’équilibre socio-économique de sa famille, leur mission est secondaire par rapport à la prise en charge sanitaire. Ils peuvent éprouver des difficultés à obtenir des informations sur l’activité de leurs collègues du service, ainsi que sur les besoins des patients et de leur famille, et courent un risque de marginalisation dans l’organisation hospitalière. Pour désigner leur rôle périphérique aux soins, nous proposons de les appeler, à la suite d’une psychologue interviewée, des « périmédicaux ». Un statut spécifique  Les périmédicaux ont de nombreux obstacles à surmonter. Assistantes sociales, éducatrices de jeunes enfants, ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.