Numéro 614 - mars 2022réflexion

organisation

Disparition du tableau blanc au bloc opératoire

« Pas le mur de Berlin, mais presque »

Au printemps 2021, à l’hôpital Paul-Brousse (AP-HP), le tableau blanc qui affichait le programme opératoire du bloc du centre hépato-biliaire est remplacé par un écran. Un changement qui a suscité des réactions vives des équipes, para-médicales notamment, rapidement qualifiées par l’encadrement de « résistances au changement ». L’auteur propose ici une lecture socio-anthropologique de « l’affaire du tableau blanc »(1).

Le discours sur le changement fait florès dans l’hôpital-entreprise contemporain. Derrière les difficultés et maux de l’hôpital public se nicherait un vaste problème organisationnel et d’efficience, une lecture techno-gestionnaire où le numérique et l’innovation constituent autant de « valeurs cardinales » mais qui occulte le manque de moyens humains ou financiers(2). Dans ce paradigme, tout comportement dubitatif ou peu favorable à une évolution est rapidement qualifié de « résistance au changement », une expression qui tend à dévaluer ipso facto de telles conduites, considérées comme le symptôme d’un archaïsme, de l’irrationalité ou du corporatisme contre-productif d’une minorité. Le concept de résistance au changement est d’autant plus problématique qu’il n’a jamais été opérationnalisé et que les manifestations auxquelles il renvoie apparaissent bien plus vastes et signifiantes(3). Nous revenons ici sur un évènement qui a marqué au printemps 2021 le début d’un terrain ethnographique pour notre thèse de sociologie sur les transformations contemporaines de l’activité opératoire : le remplacement du tableau ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.