Numéro 618 - septembre 2022dossier

L’investissement dans le médico-social

Des solutions pour demain

Le Ségur de la santé a notamment souhaité que le territoire soit au centre des projets d’investissement. Cela exige une vision d’ensemble des besoins territoriaux, et donc un décloisonnement des acteurs des champs du sanitaire et du médico-social. Cette volonté s’illustre par la désignation d’une vice-présidente du CSIS représentant le secteur médico-social, également membre du laboratoire des solutions de demain institué au sein de la CNSA*. 

L’articulation des travaux du CSIS avec le secteur médico-social doit se faire à plusieurs niveaux :  dans le cadre des référentiels et productions élaborés dans chacun des deux secteurs : s’assurer d’une cohérence d’ensemble, mais aussi du respect des spécificités de chacun ;  dans le cadre de l’accompagnement de projets d’investissements d’établissements sanitaires comportant une offre médico-sociale (les Ehpad dits « rattachés à un établissement sanitaire » représentent 22 % des places, 40 % des places publiques). Beaucoup de ces établissements sont vétustes, avec des chambres doubles, et sont donc concernés par les priorités de transformation de l’offre fixées par la CNSA. Certains projets intègrent aussi la transformation des lits d’unité de soins de longue durée (USLD) ; dans l’analyse de territoire des projets accompagnés. Bien que le projet d’investissement ne concerne pas directement des lits médico-sociaux, il est indispensable de s’assurer que l’offre médico-sociale de territoire soit réellement intégrée au sein du projet médico-soignant, et pas seulement de façon ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.