Numéro 527 - juillet 2013dossier

Expérience

Rationaliser n’est pas rationner

La mise en place du programme Phare à l’Assistance publique-Hôpitaux de Marseille (AP-HM) a nécessité un certain nombre de prérequis indispensables à la réussite du projet performance achat.

L’organisation des achats de l’AP-HM a subi de nombreuses modifications. D’une organisation fortement centralisée, elle connaît depuis quatre ans un système plus éclaté entre quatre principales directions acheteuses dont la coordination est assurée par le directeur général adjoint. Les domaines de compétence de ces quatre directions achats sont bien identifiés et couvrent l’ensemble des achats de l’AP-HM : les achats de travaux (direction des travaux et des services techniques - DTST), les achats relevant du secteur biomédical, des laboratoires et de la pharmacie (direction médico-technique et des équipements biomédicaux - DMTEB), les achats relevant du secteur hôtelier, logistique et du matériel lié aux soins (direction des services économiques et de la logistique - DSEL) et enfin les achats informatiques et des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) (direction des systèmes d’information et de l’organisation - DSIO). Le lancement de la démarche La participation de l’AP-HM au lancement et à l’entrée dans le programme Phare est le fruit d’un certain nombre de constats. Les dépenses liées aux achats ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.