Numéro 572 - janvier 2018dossier

pratique clinique

Le pair aidant professionnel

Un acteur incontournable

L’emploi de pairs aidants professionnels en santé mentale est en plein essor, et il s’agit d’une belle avancée. Il ne s’agit pas d’un bouleversement en soi, mais plutôt d’une évolution des mentalités, liée aux progrès de la médecine, à l’émancipation et à la sortie du statut de malade des personnes atteintes d’un trouble psychiatrique chronique, à la restauration de leurs droits, notamment celui de participer à toutes les décisions qui les concernent ; et à la naissance d’un nouveau paradigme en psychiatrie reposant sur les concepts d’empowerment et de rétablissement.

Le malade est désormais considéré comme une personne à part entière, acteur et citoyen, à qui l’on reconnaît un savoir expérientiel du vécu de la maladie, de la souffrance psychique, du parcours de soin et de rétablissement. On lui reconnaît également des qualités et des compétences, acquises avec la maladie. La personne rétablie a développé bien souvent une grande empathie, une ténacité, des facultés d’adaptation et des capacités dans la résolution de problèmes. Cela lui a permis de transcender ou de sublimer la souffrance psychique et la maladie, avec cette volonté de leur donner du sens et de les rendre utiles pour aider les personnes atteintes d’une maladie similaire à s’en sortir. Accepter de travailler avec un pair aidant, c’est aller à l’encontre des idées reçues, à commencer par considérer qu’un malade psychiatrique peut avoir toute sa tête, être responsable, aller bien, travailler, mener une vie épanouie, comme tout le monde, en dépit de la maladie. Pair aidant : définition La définition la plus communément admise est celle de Repper et Carter : « Le pair aidant est un membre du personnel dévoilant qu’il vit ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.