Numéro 531 - décembre 2013expérience

Thérapie

L’humour pour mieux gai-rire

Ou la mission du clown accompagnant

Depuis l’arrivée des clowns de l’association Libr’arthé (1) dans cet établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes (Ehpad), la tendance généralisée à prendre des psychotropes a beaucoup baissé. Et si le rire était réellement un remède naturel ? S’il permettait de répondre à la morosité de notre société ? 

Un après-midi comme un autre… « Souhaiteriez-vous que je vous aide à gai-rire ?, demande, malicieux, le clown à la personne âgée allongée à côté de lui.  – Comment comptez-vous faire ? répond, étonnée, la senior du troisième âge et demi.  – En tentant de vous faire rire, au pire sourire !  – Pensez-vous ainsi m’aider à combattre ma souffrance et ma solitude ?  – J’en suis persuadé !  – Allons donc !  – Eh oui madame, le fait de rire va provoquer en vous décontractions musculaires, détente neurologique par la transformation de l’adrénaline en endorphine, développement d’un meilleur fonctionnement du système cardio-vasculaire, amélioration des fonctions respiratoires. Et j’en passe, notamment la confiance en soi… – Tout ça ?  – Et ce n’est qu’un début. Car vous allez comprendre que pour avoir une meilleure santé, il faut penser et parler en riant !  – C’est nouveau ? Ça vient de quel pays votre méthode ?  – L’humour est culturel, universel. Et ces techniques sont très anciennes. Personnellement, je les situe à l’époque primaire de l’ère quaternaire. Simplement, notre ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.