Numéro 586 - mai 2019dossier

Analyse

Les stratégies d’externalisation

À l’hôpital, comme dans d’autres secteurs, l’externalisation est généralement considérée comme une opportunité permettant de recentrer les ressources internes sur leurs missions stratégiques tout en gagnant en performance. Pour en tirer le meilleur profit, elle ne doit pas seulement être vue comme une source d’économie mais comme un levier d’amélioration de la qualité. Il est nécessaire, cependant, de ne pas systématiquement considérer l’externalisation comme l’unique solution à la recherche d’efficience au sein de l’hôpital : la question de « faire », « faire faire » ou faire avec » doit s’inscrire dans une stratégie globale de recherche d’efficience.

L’externalisation dans le monde hospitalier a été trop souvent vue comme une réponse opportuniste à une situation interne difficile. L’absence de personnel ou de surface, une obligation réglementaire ou un contrôle, une incapacité à investir… ont pu provoquer une situation où la réalisation en interne du service n’était plus possible. La solution de l’externalisation représentait alors la seule solution réalisable dans un délai restreint, dans un contexte économique d’investissement limité ou dans une situation où l’embauche de personnels supplémentaires était impossible. Pourtant, si l’externalisation offre une solution clé en main et permet un redémarrage rapide de l’activité, elle ne garantit pas une efficience à long terme, tant en termes économiques que qualitatifs. En effet, pour atteindre avec une plus grande certitude ces objectifs, il lui faut répondre à plusieurs exigences. Elle doit s’inscrire dans une stratégie globale de l’établissement, reposant sur un arbitrage entre les missions qu’il doit ou peut réaliser en interne et celles qu’il n’est pas nécessaire qu’il réalise Elle doit aussi s’étudier à ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.