Numéro 553 - février 2016dossier

Réflexion

Le temps de travail médical, un enjeu d’attractivité

Analyse et propositions de la mission Le Menn

La forte concurrence qui sévit pour le recrutement de médecins représente un défi de taille pour les établissements publics. Des politiques d’attractivité agissant sur de nombreux leviers deviennent de plus en plus nécessaires alors que les établissements privés profitent de la souplesse dont ils disposent pour proposer des conditions d’exercice très favorables. La mission Le Menn, en partant des travaux préexistants et au travers de nombreuses rencontres, a fait état des aspirations des médecins hospitaliers. Celles-ci sont nombreuses et ne se limitent pas à l’enjeu de la rémunération. L’application de la réglementation relative au temps de travail et son adaptation à toutes les organisations de travail ont ainsi fait l’objet de vifs débats.

Dans un contexte de rareté de la ressource médicale, certains praticiens revendiquent de rapprocher leurs conditions d’exercice et de rémunération de celles des intérimaires. Tout l’enjeu, pour les établissements publics, est de développer des politiques d’attractivité sans céder pour autant à ce « chantage » à l’intérim. Les propositions de la mission Le Menn portent sur des champs aussi variés que l’encadrement de l’intérim, les modalités de recrutement des praticiens hospitaliers (PH), la dynamisation de la carrière et des parcours professionnels, la formation continue, les conditions de travail et la qualité de vie au travail, ou encore le rôle des PH dans la gestion des établissements, mais aussi les règles de décompte du temps de travail. L’actualité en témoigne : le temps de travail est une question qui agite l’ensemble de la société. Les lois Aubry et la réglementation européenne sont venues percuter une gestion du temps de travail médical à l’hôpital souvent artisanale. Dans le même temps, au sein du corps médical lui-même, un changement de perspective se fait nettement sentir avec l’arrivée des nouvelles ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.