Numéro 600 - novembre 2020dossier

rétrospective

Il y a dix ans, l’épidémie de grippe A

En 2010, nous vivions la fin de l’épidémie de grippe A ou H1N1 : « Le H1N1 de la pandémie de 2009 est un descendant de quatrième génération du virus de la grippe espagnole de 1918 », dixit le Pr Anthony Fauci, des Instituts nationaux de la santé américains (NIH). Initialement appelée « grippe porcine », la grippe A de sous-groupe H1N1 a provoqué une pandémie…

Courant mars 2009, un virus grippal A de type H1N1 fait son apparition au Mexique. D’après le Center of Diseases Control (CDC), aux États-Unis, ce virus est la résultante de combinaison d’éléments génétiques provenant de quatre virus : ceux de la grippe porcine nord-américaine, la grippe aviaire nord-américaine, la grippe humaine de type A et la grippe porcine typiquement retrouvée en Europe et en Asie. Ce virus pandémique possède un nom scientifique plus précis, indiquant la date et le lieu d’apparition de ce nouveau type : A/california/04/2009 H1N1. En France, la grippe A(H1N1) se déclare le 30 juillet 2009 avec la mort d’une jeune fille. Elle durera jusqu’au 13 janvier 2010, date à laquelle la fin de l’épidémie est officiellement annoncée. L’Institut de veille sanitaire (InVS) estime qu’entre 7,7 et 14,7 millions de personnes ont été infectées en métropole. Le pic épidémique a eu lieu fin novembre-début décembre 2009. En avril 2010, l’InVS recensait 1 334 formes graves (réanimation ou soins intensifs), dont 74 % chez les 15-64 ans, et 312 décès. Aucun facteur de risque n’a été retrouvé chez 16 % ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.