Numéro 505 - avril 2011(dossier)

Personnes âgées : l’ambulatoire gériatrique au CHU de Rouen

Bilan de dix années d’exercice

Le service de médecine gériatrique du CHU-Hôpitaux de Rouen a été créé en 1990. Cette unité de court séjour à vocation hospitalo-universitaire a développé d’emblée, comme toutes les disciplines hospitalières, une consultation destinée aux sujets âgés de plus de 80 ans, initialement polyvalente, qui reposait sur un schéma classique : le médecin consultait, le rôle de l’infirmière était préférentiellement technique. Rapidement, des besoins émergents spécifiques liés à la typologie des consultants et à la demande des médecins généralistes de l’agglomération sont apparus et d’autres activités se sont ajoutées : une consultation d’évaluation gérontologique, une consultation mémoire de proximité en lien avec le centre mémoire de ressource et de recherche, une équipe mobile intra puis extra-hospitalière, une unité pilote de coordination en onco-gériatrie et une plate-forme téléphonique. Ces étapes ont été accompagnées d’une formation préalable indispensable des acteurs de ces consultations (infirmiers, médecins). Deux ambitions ont constamment guidé notre démarche tout au long de ces années : proposer aux sujets très âgés et de fait fragiles ainsi qu’à leurs familles une prise en charge globale et partager dans un esprit pluriprofessionnel les missions nécessaires à la réalisation de ces actes qualifiés de « gériatrie ambulatoire ».

Ce dossier a pour vocation d’illustrer les multiples facettes de ce dispositif ambulatoire. Nous avons ainsi souhaité présenter :

  • l’organisation et les outils réalisés au centre d’évaluation gérontologique,
  • les expériences des équipes mobiles gériatriques intervenant au sein de notre établissement dans les unités de spécialités médicales ou chirurgicales non gériatriques et à l’extérieur de l’hôpital (vers les Ehpad) dont les objectifs sont d’optimiser l’offre de soins destinée aux malades âgés et de faciliter si nécessaire leur entrée dans la filière gériatrique de proximité,
  • la plate-forme téléphonique,
  • l’expérience de l’unité pilote de coordination en oncogériatrie (Upcog),
  • le rôle propre des soignants et en particulier de l’infirmière de consultation,
  • la coordination sociale de ces dossiers complexes en rapport avec la dépendance et l’isolement des patients âgés et l’articulation avec le réseau de soins de ville,
  • le nécessaire encadrement et accompagnement de ces actions par la tutelle.

La vocation universitaire de ce service n’a à aucun moment été omise au cours de cette période, ces différentes consultations constituant un terrain de stage privilégié pour les professionnels de santé médecin ou non de notre établissement ou d’ailleurs. Ce bilan et le partage de cette expérience apparaissent pertinents à l’heure où la demande de prise en charge des sujets âgés va considérablement s’accroître. Ce dispositif est d’autant plus incontournable si l’on considère la réalité démographique des effectifs soignants et médecins en Haute-Normandie et le flux des malades âgés admis dans notre établissement.

Dossier réalisé avec le soutien de
Bernard DAUMUR, Directeur général, CHU-Hôpitaux de Rouen
Danièle DEHESDIN, Présidente CME, CHU-Hôpitaux de Rouen
Erick CLAVIER, Vice-président CME, CHU-Hôpitaux de Rouen
Pierre FREGER, Doyen UFR médecine pharmacie, université de Rouen
Jean-Louis GRENIER et Jeanne D’HARCOURT, Agence régionale de santé Haute-Normandie