Numéro 536 - mai 2014(EHESP-IDM)

Directeur des opérations : en avoir ou pas à l’hôpital ?

Ce dossier a pour objectif de proposer un éclairage sur une nouvelle fonction qui apparaît au sein des établissements de santé : la direction des opérations. En privilégiant la dimension processus et en ne paraissant appréhender que la perspective de la production de soin, avec une vision restrictive des flux et des ressources mobilisées, ce type d’approche heurte certaines sensibilités au sein de la communauté hospitalière, qui ne voit dans cette évolution qu’une vision technocratique et déshumanisée de l’activité hospitalière. Pourtant, l’évolution du contexte des établissements nécessite de nouvelles pistes organisationnelles pour faire face aux enjeux de qualité des soins et économiques. Les trois articles présentés ici dressent un état des lieux, naturellement très parcellaire mais néanmoins très éclairant, à partir de retours d’expérience qui permettent, entre autres, de démystifier l’opposition entre intérêt du patient et optimisation des ressources. L’article de Philippe Wieser revient sur la fonction de direction des opérations en la replaçant dans une réflexion organisationnelle, en montrant la nécessité d’une rationalisation et d’une optimisation dans le contexte de complexité de l’hôpital, où le facteur humain joue un rôle prépondérant. Compte tenu du caractère novateur de cette nouvelle fonction, en particulier en France, Valérie Mégevand rapporte l’expérience des Hôpitaux universitaire de Genève pour nous montrer les différentes étapes qui ont conduit au développement de cette fonction et tirer un premier bilan de cette expérience. Enfin, Marc Daclin nous présente ses toutes premières réflexions issues de la mise en œuvre très récente de cette fonction dans le contexte français au sein de l’Institut Curie, rappelant les premiers travaux qui avaient été développés par la Meah au sein du projet Équipage.