Numéro 557 - juillet 2016(Conférences des CH)

1res Journées des conférences des centres hospitaliers

Les 30 juin et 1er juillet derniers, à La Rochelle, s’est tenue la première rencontre commune des Conférences des directeurs et des présidents de CME des centres hospitaliers autour de la thématique : « Territorialité en santé ». Ce fut l’occasion pour les nombreux participants de porter d’une même voix leur vision de la réorganisation territoriale des soins, à laquelle ils ont contribué par l’intermédiaire des travaux des conférences.

Zaynab Riet, présidente de la Conférence nationale des directeurs de CH, et le Dr Thierry Godeau, président de la Conférence des présidents de CME de CH, ont, à la date clé du 1er juillet, mis l’accent sur la construction d’une « communauté de destins » dont le but est d’améliorer la qualité du service rendu et la performance de notre système de santé au bénéfice des usagers. Ils ont salué l’engagement des équipes sur le terrain et ont tenu à alerter sur un certain nombre d’incertitudes qui persistent dans la mise en place des GHT.

En effet, la taille des GHT ne doit pas créer des macro-structures ingouvernables. Pour garantir le succès de la réforme, des prérequis doivent être respectés : donner du sens et de la confiance aux acteurs, être disponible sur le terrain, leur laisser le temps d’apprendre à se connaître et à se faire confiance. Les financements dédiés à la mise en place des GHT doivent également être pérennisés. Dans ce contexte, ces premières journées communes ont été l’occasion de tables rondes sur trois thématiques essentielles : le renforcement de la recherche et de l’innovation dans les CH, le management par les valeurs et les défis liés à la qualité des soins et des parcours de santé sur les territoires. Lors de son discours d’introduction, Zaynab Riet a répondu aux inquiétudes concernant la déclinaison opérationnelle des ambitions portées par la réforme, avec cette citation du philosophe Alain : « Si le pessimisme est d’humeur, l’optimisme est de volonté. » La tonalité des échanges était donnée.