Numéro 568 - septembre 2017note de lecture

Élisabeth de Larochelambert

Confessions et convictions d’une directrice d’hôpital

Danseuse, mercière, enseignante…, ce sont les métiers qu’enfant, et comme tant d’autres enfants, Élisabeth de Larochelambert a envisagés. Mais pas directrice d’hôpital, métier dont, comme tant d’autres enfants, elle ignorait à peu près tout, jusqu’à ce qu’une présentation à Sciences-Po, où elle faisait ses études, la pousse à tenter et réussir le concours. Heureux choix, qui l’a conduite à mener une carrière riche, en particulier à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), et à exercer à présent en tant que secrétaire générale de l’École des hautes études en santé publique (EHESP). Carrière qu’elle retrace dans ce livre pour, comme elle l’explicite elle-même, « assurer le relais, jouer le rôle de passeur au sein d’une profession qui évolue fortement dans son concept, ses missions, mais pas dans les valeurs qu’elle incarne et doit continuer d’incarner » et en profiter pour livrer sa vision de ce que doit être la directrice ou le directeur d’hôpital, et que l’on pourrait résumer en un mot : humanité. L’ouvrage d’Élisabeth de Larochelambert est divisé en trois parties distinctes mais qui se ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *