Numéro 585 - avril 2019dossier

Stratégie

Anémie préopératoire

Organisation d’une clinique spécialisée

L’anémie préopératoire est une pathologie fréquente, facteur de mauvais pronostic et de risque de transfusion. Elle peut être corrigée par une prise en charge orientée sur sa détection et son traitement préopératoire. Cela constitue le premier pilier de la gestion sanguine périopératoire. L’organisation d’une clinique d’anémie associée aux consultations préopératoires, combinaison de changements de pratiques et d’une équipe dédiée, permet d’améliorer la prise en charge des anémies par carences martiales accessibles à un traitement ambulatoire préopératoire. Et donc de réduire le recours à la transfusion sanguine, et les risques liés à celle-ci. L’évaluation économique, du point de vue d’un établissement de soins, en l’occurrence ici le CHU de Nantes, permet de clarifier les enjeux liés à la mise en place d’une telle organisation.

La gestion sanguine au CHU de Nantes est un enjeu important. La transfusion sanguine périopératoire, malgré son utilité indiscutable, reste associée à des risques spécifiques et représente un coût important estimé à 10 millions d’euros pour plus de 6 000 patients traités par an. Une étude réalisée dans notre centre, portant sur 890 patients opérés pour un remplacement valvulaire aortique chirurgical entre 2009 et 2013, a montré que 56 % de ces patients avaient reçu une transfusion. Parmi les multiples facteurs de risques de transfusion sanguine identifiés chez les patients opérés pour chirurgie cardiaque – l’âge, le sexe, les caractéristiques de la chirurgie (urgence, complexité) –, l’anémie est le seul qu’il est possible de corriger préalablement à l’intervention chirurgicale. La clinique d’anémie L’organisation formelle d’une « clinique d’anémie », association d’une consultation, d’une coordination médico-administrative et d’un circuit d’hospitalisation de jour dédiés à la prise en charge des anémies préopératoires, pourrait permettre de réduire la fréquence et l’ampleur de l’anémie ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.