Numéro 585 - avril 2019expĂ©rience

Israël

Afflux massif de victimes

Organisation et réponse du système de santé

L’expérience israélienne en matière de prise en charge des afflux massifs de victimes de guerre ou d’attentat est reconnue. Financée par la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) et l’Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH), une équipe médicale du CHU de Rouen s’est rendue au Rambam Medical Center de Haïfa pour partager cette expérience. Cette mission s’inscrit en droite ligne des formations damage control déclinées sur l’ensemble du territoire français en 2016, sous l’égide des agences régionales de santé (ARS) des zones de défense. Les auteurs rapportent ici les principaux aspects de cette mission d’étude. 

À la suite des attentats qui ont touché notre pays, notamment, en 2015 et 2016, la France et Israël ont réaffirmé leur volonté de renforcer leur coopération dans le domaine de la santé pour faire face aux situations de crise, notamment en cas d’attentats. Depuis son origine, l’un des objectifs majeurs du système de santé israélien est de répondre à de telles situations. Il est organisé, entraîné et sécurisé en ce sens. Une première rencontre, organisée en septembre 2016 au Samu de Paris sur le thème des urgences, a permis à des professionnels de santé israéliens, français et belges de partager leurs retours d’expériences suite aux derniers attentats. Le deuxième séminaire, interdisciplinaire, sous l’égide du ministère des Affaires sociales et de la Santé français et du ministère de la Santé israélien, a été organisé en novembre 2016 en Israël afin d’échanger plus largement sur les principes d’organisation des systèmes de santé israélien et français en cas de crise, l’organisation des soins préhospitaliers, la préparation des établissements de santé aux situations de crise et la prise en charge ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.