Numéro 551 - dĂ©cembre 2015dossier

Évolution

Medaviz

Le conseil médical en ligne

Parce qu’il est parfois impossible d’obtenir un rendez-vous chez un professionnel de santĂ©, parce qu’il peut ĂȘtre difficile pour certains patients de se dĂ©placer, parce que trop souvent les urgences des hĂŽpitaux sont encombrĂ©es d’appels qui n’ont rien d’urgent, parce que certaines questions sur un traitement ou qu’un avis mĂ©dical peuvent ĂȘtre renseignĂ©s en ligne, quatre associĂ©s ont crĂ©Ă© la plate-forme Medaviz, un service qui offre une rĂ©ponse rapide aux demandes santĂ© du quotidien. Ses trois mots clĂ©s : Ă©couter, rassurer, expliquer.

L’effervescence constatĂ©e depuis quelques annĂ©es a mis en valeur des nouvelles solutions autour de la e-santĂ©. Toutes ne seront pas retenues, mais la modification de la distribution des charges financiĂšres autorise de nouvelles perspectives. Il n’échappe en effet Ă  personne que, face au dĂ©ficit chronique de l’Assurance Maladie, les pouvoirs publics ont dĂ©cidĂ© une nouvelle rĂ©partition des rĂŽles. La mise en place de l’accord national interprofessionnel (ANI) au 1er janvier 2016 oblige ainsi les entreprises de toutes tailles Ă  proposer une mutuelle Ă  leurs salariĂ©s. La fonction publique Ă©tant dĂ©jĂ  pourvue en complĂ©mentaire, la prise en charge des frais de santĂ© de chacun ne sera donc plus du seul ressort de l’Assurance Maladie. Il ne nous appartient pas de juger de la pertinence de ces dĂ©cisions. Cependant, force est de constater que laisser Ă  la collectivitĂ© le poids de l’hospitalisation publique, et donc des pathologies les plus graves, est largement suffisant. Les mutuelles et assurances en santĂ© privĂ©es se rĂ©partiront une part importante des pathologies usuelles et devront donc trouver des solutions pour ne pas reproduire les dĂ©rives ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.