Numéro 616 - mai 2022publirédactionnel

Point de vue d’un DSI

Les systèmes d’aide à la décision médicale

Trois critères pour faire le bon choix

Les Clinical Decision Systems (CDS), appelés plus couramment chez nous « systèmes d’aide à la décision médicale (SADM) », sont des « applications informatiques dont le but est de fournir aux cliniciens en temps et lieux utiles les informations décrivant la situation clinique d’un patient ainsi que les connaissances appropriées à cette situation, correctement filtrées et présentées afin d’améliorer la qualité des soins et la santé des patients * ». Le Dr Jon Michael Vore, DSI au Southern New Hampshire Health (États-Unis), évoque ici l’intérêt de ce type de solution et les conditions qu’il estime prioritaires afin de choisir ce type d’outil.

Un système d’aide à la décision médicale (SADM) doit présenter trois caractéristiques essentielles afin de permettre aux cliniciens d’être à jour avec les dernières connaissances médicales et, par conséquent, d’améliorer la qualité des soins et les performances hospitalières :  un contenu fondé sur des données probantes et fiables sur le plan clinique ; la possibilité d’utiliser le SADM au chevet du patient lors de la pratique clinique ; des informations aussi actuelles que possible. Un contenu clinique validé et fiable « Fiable » est le terme qui doit définir l’outil idéal d’aide à la décision clinique : vous devez pouvoir faire confiance aux informations que l’outil fournit. Les cliniciens doivent être sûrs que les informations qu’ils consultent sont pertinentes et utilisables, d’autant plus qu’ils sont souvent submergés par des informations erronées en provenance de sources non fiables ou non validées, dont celles en provenance d’Internet. Il s’agit ainsi de disposer d’une source d’information fiable qui présente les recommandations et les informations les plus récentes issues d’études ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.