Numéro - avril 2024

enc_2024_165_02

focus Le statut des chefs de clinique La Conférence des doyens des facultés de médecine a fait le constat inédit en 2022 et 2023 d’un nombre important de vacances de postes de chefs de clinique (CCA) : 13 % de postes vacants en première intention puis, après redistribution, 5 à 6 % des postes n’ont pas été pourvus au niveau national*. Ce risque majeur d’assèchement du vivier des potentiels futurs HU menace déjà certaines disciplines, qui ne seront rapidement plus dans une dynamique universitaire. Comme l’a présenté Guillaume Bachelot dans son enquête qualitative, le « parcours du combattant » que représente la carrière universitaire tend à décourager les candidats pourtant motivés pour une formation exigeante. Recherche de financement, non-respect du temps universitaire, organisation de la thèse, conditions d’exercice et de rémunération par rapport aux praticiens hospitaliers ou aux assistants, concurrence du privé, etc., les obstacles sont nombreux. Aujourd’hui, en comparaison avec un assistant hospitalier, un chef de clinique travaille onze demi-journées par semaine vs dix, dispose de cinq semaines de vacances vs neuf, ...

Identifiez-vous ou créez un compte si vous ne l'avez pas encore fait. Cela vous permet de :

  • Lire la suite des articles gratuits (marqués d'une puce verte).
  • Lire la suite des articles payants (marqués d'une puce rouge).

Pour les abonnés, pensez à bien renseigner dans votre profil votre numéro d'abonné pour activer la lecture des articles payants.