Numéro - mars 2024

enc_2024_136_02

zoom 2 Projet agréé par la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) et l’ARS pour lutter contre les déserts médicaux, ce centre ouvre en 2020, avec un seul médecin et une coordinatrice. Deux associations sont à l’origine de la dynamique : l’Atelier citoyen 24 et l’Association de défense de l’hôpital et de sa maternité. Un comité de pilotage d’une douzaine de personnes a servi d’huile de coude de façon exemplaire. Les initiateurs/trices du projet avaient également envie de proposer un autre type d’organisation de la médecine de premier recours : médecins salariés, travail en équipe, travail de prévention et travail de coordination avec les différents partenaires médico-sociaux du secteur. En effet, les regroupements d’activités médicales libérales au sein de maisons de santé communales ne répondaient pas aux difficultés d’accès aux soins. Ils occasionnent des dépenses publiques énormes sans aucune garantie en retour. Ailleurs, certaines communes privilégient le financement de maisons médicales à but lucratif, demeurant souvent vides. Un centre de santé est un lieu de santé de proximité, de soins primaires ...

Identifiez-vous ou créez un compte si vous ne l'avez pas encore fait. Cela vous permet de :

  • Lire la suite des articles gratuits (marqués d'une puce verte).
  • Lire la suite des articles payants (marqués d'une puce rouge).

Pour les abonnés, pensez à bien renseigner dans votre profil votre numéro d'abonné pour activer la lecture des articles payants.