Numéro 581 - décembre 2018réflexion

MA SANTÉ 2022

Vers une sortie de crise des hôpitaux ?

Le plan santé « Ma santé 2022 », dont la communication a été effectuée en septembre 2018, coïncide avec la publication annuelle sur les dépenses de santé en 2017 de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques du ministère de la Santé(1). Ainsi, et alors même que le budget de la sécurité sociale affiche un redressement spectaculaire, la question de la santé et notamment des hôpitaux connaît quant à elle une situation délicate ayant débouché sur des mesures sérieuses de profonde transformation. Ce nouveau plan santé se veut ainsi s’inscrire comme une réponse à la hauteur des enjeux des professionnels et des usagers du service public hospitalier…

Alors même que le budget de la sécurité sociale affiche dans le cadre de son PLFSS 2019, son premier excédent historique (700 millions d’euros - ce qui n’était pas arrivé depuis 18 ans), la branche assurance maladie reste dans le négatif (-500 millions d’euros). Cette performance budgétaire globale prévisionnelle 2019 ne vient en rien compenser ainsi pour l’heure, la dégradation de cette situation macro, laquelle s’appuiera manifestement encore sur 15 milliards d’euros de dette supplémentaire pour la sécurité sociale transférée à la Cades, soit plus de la moitié du passif de l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss). Ainsi, à fin 2018, 105 milliards seront encore à payer d’ici à 2024, auxquels s’ajouteront les 15 milliards de l’Acoss. Compte tenu de cette situation, l’ensemble des observateurs s’attendaient encore à un nouveau maintien a minima de l’objectif national d’assurance maladie (Ondam) à + 2,3 %. Cependant, celui-ci a été relevé contre toute attente à + 2,5 %, soit environ 400 millions d’euros supplémentaires. Comment expliquer cette situation d’augmentation de dépenses ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.