Numéro 522 - janvier 2013dossier

Réflexion

Une médecine personnalisée tournée vers l’éthique

Quelle approche éthique est la mieux adaptée pour outiller les professionnels et les décideurs de santé dans leur analyse des limites moralement acceptables des réglementations visant à créer des environnements sains ou des stratégies de modifications comportementales ? Quelles sont les valeurs phares qui guident non pas les agissements des citoyens, mais l’évaluation faite par les acteurs participants à la discussion éthique de l’acceptabilité de ces actions, en l’occurrence les critères de jugement. C’est sur cette base de questionnement que les auteurs cherchent à poser les fondements d’une éthique propre à la relation médecin/malade ; une médecine personnalisée fondée sur une modélisation d’analyse éthique, une valorisation du management et une autoévaluation de l’acte médical représentant un bon moyen d’ouverture, d’amélioration des performances via la meilleure diffusion du savoir-faire du professionnel de santé et le développement de son autonomie.

Les pratiques quotidiennes entourant l’information et la communication disposent d’une place structurante dans les organisations, celle de la reconnaissance mutuelle au travail et à l’action réalisée (1). Tout acte médical doit se fonder sur une finalité claire et précise qui détermine les besoins moraux et sociaux du patient par rapport à sa situation et au contexte. Cette finalité élabore une stratégie et des recommandations pour répondre à ces besoins de santé. Elle évolue avec la stratégie adaptée. La finalité d’une action en est le « pourquoi », le sens, par opposition à son « comment », aux mécanismes ou fonctionnements qu’elle met en jeu. Elle est éprouvée comme une évidence lorsque l’on entreprend de faire quelque chose, d’obtenir un résultat. Cette évidence conduit à interpréter comme « finalisée » l’action observée d’un autre : que veut-il faire ? Quel est le sens de son acte ? On pense observer de la finalité, non seulement dans l’action d’un homme, mais dans le comportement ou la structure d’un organisme, même supposé inconscient, si l’on y voit une certaine adaptation de moyens à une fin. ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.