Numéro 525 - avril 2013dossier

Sénégal

Une coopération hospitalière durable

L’expérience de l’hôpital principal de Dakar

En 1994, l’hôpital principal de Dakar (HPD) est régi par une convention franco-sénégalaise datant de 1971, confiant à la France la direction et la gestion de l’établissement. Un programme de coopération durable est mis en œuvre pour concevoir un projet d’établissement adapté et développer une formation professionnelle innovante grâce à un réseau d’échanges hospitaliers. À partir de 1999, un nouvel accord de coopération transfère toutes les responsabilités aux autorités sénégalaises.

L’hôpital principal de Dakar (HPD) dispose en 1994 de 660 lits et de 930 personnels ; son taux d’occupation est de 90 % et il accueille chaque jour 90 urgences médico-chirurgicales. Il participe au service public hospitalier et assure à partir de 1999 la fonction d’instruction du service de santé des armées sénégalaises pour la préparation aux différents niveaux de spécialisation des médecins des armées et la formation continue des personnels paramédicaux. Comme dans tous les hôpitaux d’instruction des armées en France et au Sénégal, la direction est confiée à un médecin, ancien chef de service, entouré d’une équipe de gestion administrative. Le 12 janvier 1994 survient en Afrique de l’Ouest la dévaluation du franc CFA. Du jour au lendemain, le coût des achats en zone franc double alors que les tarifications des actes sont gelées, remettant en cause l’équilibre financier de l’établissement. Un audit externe insiste sur l’exigence vitale de mettre rapidement en place une évaluation économique des pratiques et un processus de maîtrise des coûts. Un programme de coopération hospitalière durable est mis en œuvre, soutenu par la ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.