Numéro 590 - novembre 2019dossier

stratégie

Un système de climatisation par l’eau de mer

L’expérience du CHU de La Réunion

À La Réunion comme dans les autres départements d’outre-mer, le besoin de climatisation est permanent et représente environ la moitié de la consommation électrique de l’activité tertiaire (bureaux, commerces, hôtellerie). Un procédé en développement permet de substituer la quasi-totalité de l’énergie électrique nécessaire à la climatisation par l’énergie thermique des mers. Le CHU Sud Réunion va accueillir une installation pilote du Sea Water Air Conditioning (SWAC) sur son site de Saint-Pierre qui, de par sa localisation et le profil de sa consommation de froid, est particulièrement adapté à accueillir un tel projet.

Le SWAC consiste à pomper de l’eau froide (environ 6°) en grande profondeur (1 000 m) pour l’injecter dans un réseau d’échangeurs thermiques en lien avec un réseau d’eau secondaire, afin de générer de l’eau froide alimentant un réseau de climatisation. L’eau de mer, à la sortie de l’échangeur thermique, est renvoyée en profondeur à une température compatible avec le milieu ambiant pour y être diffusée. Il est ainsi possible de substituer l’énergie électrique, généralement utilisée pour produire de l’eau froide, par une source totalement naturelle et renouvelable qu’est l’eau de mer.  L’énergie nécessaire au pompage reste marginale par rapport aux gains de substitution du procédé. Lorsqu’il faut 100 kW pour climatiser un espace par production électrique d’eau froide, il n’en faut que 5-10 kW par le principe SWAC.  Localisation des installations Au CHU Sud de La Réunion, à Saint-Pierre, les installations concernées par ce projet sont le pôle femme/mère/enfant (PFME), le bâtiment central et ses extensions. L’ensemble représente la majorité de la consommation en froid de l’établissement.  Le site de ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.