Numéro 502 - janvier 2011graph

HĂ©ritage et projets

Transmission et religion

Pour nous chrĂ©tiens, l’éducation ne se limite pas Ă  la transmission d’un savoir ni d’une culture. Il s’agit plutĂŽt de l’initiation Ă  une expĂ©rience vivante. C’est pourquoi j’ai pensĂ© qu’il serait intĂ©ressant de reprendre les grands seuils de l’histoire du christianisme. Car, selon un principe hĂ©gĂ©lien(1), l’ontogenĂšse – qui dĂ©crit le dĂ©veloppement progressif d’un organisme, de sa conception jusqu’à sa forme mĂ»re, voire jusqu’à sa mort – reproduit la phylogĂ©nĂšse – qui recherche des parentĂ©s entre diffĂ©rents ĂȘtres vivants en vue de comprendre l’évolution des organismes vivants. Cela revient Ă  dire, pour nous, que chaque individu qui vient au monde doit apprendre ce que l’espĂšce a intĂ©grĂ© au long de son histoire. L’enfant qui naĂźt doit apprendre Ă  se servir de ses mains, Ă  marcher, Ă  parler, Ă  lire, Ă  compter et, aujourd’hui, mĂȘme si c’est depuis peu, Ă  se servir d’un ordinateur. Il s’agit de rattraper l’humanitĂ© lĂ  oĂč elle est arrivĂ©e. Pour ĂȘtre libre, il faut ĂȘtre Ă  la hauteur de la culture de son temps. VoilĂ  pourquoi on a inventĂ© l’école, comme ascenseur, pour essayer de rattraper ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.