Numéro 587 - juillet 2019dossier

organisation

Téléradiologie

Pour un égal accès aux soins

Les moyens techniques autorisent désormais d’envisager l’échange et le partage des dossiers radiologiques et le recours à la téléradiologie un peu partout en France, dans tous les territoires. La téléradiologie doit permettre de maintenir et d’améliorer les parcours et l’égal accès à des soins de qualité dans l’ensemble des territoires. 

Le Conseil national professionnel de radiologie et imagerie médicale (G4) – qui associe la Société française de radiologie (SFR), les syndicats de radiologues libéraux (Fédération nationale des médecins radiologues [FNMR]) et hospitaliers (Syndicat des radiologues hospitaliers [SRH]) et le Collège des enseignants en radiologie de France (Cerf), c’est-à-dire l’ensemble des composantes de la radiologie française –, s’est de très longue date investi pour orienter la téléradiologie au service d’une meilleure prise en charge de tous les patients dans l’ensemble des territoires, en participant à un meilleur accès aux soins dans le respect des bonnes pratiques et de l’éthique médicale. Faisant suite à la première charte de téléradiologie éditée par la profession en 2009 et reprise par la Direction générale de la santé (DGS), puis à une deuxième mouture diffusée en 2015 et cosignée par le Conseil national de l’ordre des médecins (Cnom), une nouvelle version a été rédigée en décembre 2018 par la commission téléradiologie de la SFR et le G4.  Téléradiologie, définition L’acte de téléradiologie est un acte médical à part ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.