Numéro 601 - dĂ©cembre 2020[Livres]

Elias Portolu

Grazia Deledda

Prix Nobel de littérature 1926, l’écrivaine italienne Grazia Deledda est rééditée en format poche par les éditions Cambourakis. Elias Portolu, c’est l’histoire d’un amour impossible entre le héros, qui donne son nom à l’œuvre, et Maddalena, qui va épouser son frère. Le roman ...

Numéro 601 - dĂ©cembre 2020[Livres]

Histoire du fils

Marie-Hélène Lafon

J’aime Marie-Hélène Lafon. Nous avons tous nos auteurs préférés, pour des raisons qui nous échappent. Histoire du fils est un bijou. Pas un collier de diamants, plutôt une perle discrète. Là où des auteurs sur 500 pages nous en auraient moins dit, ce texte court, dans une langue ...

Numéro 601 - dĂ©cembre 2020[Livres]

ĂŽle

Siri Ranva Hjelm Jacobsen

Et si, à défaut de voyager, vous vous échappiez quelques heures, dans la beauté des paysages et des traditions des îles Féroé ? Grâce à une plume poétique, l’auteure nous balade entre Mykines, Skuvanes ou autres endroits qui nous sont étrangers, entre ses parents et grands-parents, ...

Numéro 601 - dĂ©cembre 2020[Livres]

Ne plus jamais marcher seuls

Laurent Seyer

Avec la verve d’un René Fallet, Laurent Seyer nous offre une lecture réjouissante, drôle, un pur moment de déconnexion. Ne plus jamais marcher seuls raconte une tranche de vie de Noémie Strauss, caricature de la Parisienne branchée, que l’on imagine désespérément communicante sur les ...

Numéro 601 - dĂ©cembre 2020[Livres]

La très mirifique et déchirante histoire de l’homme qui inventa le livre de poche

Rolf Potts

J’aime beaucoup les éditions Incultes. Ce petit livre est l’occasion de les citer. En 57 pages, Rolf Potts raconte l’histoire d’Emanuel Haldeman-Julius, éditeur des « petits livres bleus » aux États-Unis : 300 millions de livres à bas prix, souvent controversés, ont ainsi ...

Numéro 601 - dĂ©cembre 2020[Livres]

Édito – Le plaisir du temps long

Nous aurons ces prochaines semaines des soirées encore et toujours confinées où, à la faveur d’une lumière tamisée, lorsque la nuit vient mordre la fin du jour, demeure le plaisir de remplacer l’écran par le texte pour se laisser bercer par un imaginaire de circonstance. Les textes ...

Numéro 597 - juillet 2020[Livres]

Tracts de crise
Un virus et des hommes

Collectif

Ce n’est pas nécessairement le livre conseillé pour passer un bel été. Pendant le confinement, des personnalités ont rédigé des pages sur leur ressenti ou leur analyse. Ces pages ont été mises en lignes gratuitement. Je ne suis pas parvenu à les lire lors de leur diffusion quotidienne. ...

Numéro 597 - juillet 2020[Livres]

Le bilan de l’intelligence

Paul Valéry

Voici un texte court, une conférence prononcée le 16 janvier 1935 par Paul Valéry à l’université de la revue des Annales politiques et littéraires, qui ne peut laisser indifférent. La conclusion en est simple : le bilan de l’intelligence est un sport intellectuel qui consiste dans le ...

Numéro 597 - juillet 2020[Livres]

Richesse oblige

Hannelore Cayre

L’été est propice à la lecture des polars. Le dernier d’Hannelore Cayre ne rompt pas avec le style direct et cru de ses premiers romans, Commis d’office ou Ground XO. On aime ou on n’aime pas, personnellement je m’en délecte. Richesse oblige est sur ce point une petite prouesse ...

Numéro 597 - juillet 2020[Livres]

Je vais passer pour un vieux con
Et autres petites phrases qui en disent long

Philippe Delerm

Je vais passer pour un vieux con mais je n’avais pas lu de livre de Philippe Delerm depuis 20 ans et Le portique. J’avais retenu, au hasard d’un de ses romans, une phrase sur le snobisme qui consistait à ne pas pouvoir avouer, pour un professeur de lettre, ne pas aimer Raymond Devos. ...

Numéro 597 - juillet 2020[Livres]

Un jour d’été que rien ne distinguait

Stéphanie Chaillou

La quatrième de couverture est trompeuse. Elle évoque l’enfance de Louise, qui ne sera ni pauvre, ni triste, ni résignée. L’histoire d’une enfant à la recherche de ce qu’elle va devenir jusqu’à un jour d’été que rien ne distinguait. Ce livre est un poème, un ensemble de scènes ...

Numéro 597 - juillet 2020[Livres]

Édito – L’étĂ© en poches et en libertĂ©

L’été est le plus souvent une période de lectures vagabondes… On pioche dans sa bibliothèque des livres oubliés, les poches ajoutés après une visite chez le libraire, le dernier opus de l’un de nos auteurs favoris… On parcourt ceux offerts par des amis, on se permet des libertés ...

Numéro 595 - avril 2020[Livres]

La Tyrannie des algorithmes

Michel Benasayag

Dans ces conversations de Michel Benasayag avec Régis Meyran, il n’est pas question de nier l’utilité des algorithmes dans certaines situation mais de réfléchir sur la place de l’homme face à l’intelligence artificielle (la « male nommée » selon le penseur). En trois dialogues ...

Numéro 595 - avril 2020[Livres]

Les Employés

Honoré de Balzac

Relire Les Employés de Balzac revient à s’offrir quelques heures de rires jubilatoires ! J’ai une passion de jeunesse pour les ouvrages anciens sur l’administration. Ils sont les seuls permettant de faire le tri entre l’innovation réelle et le faussement moderne. Dans Les Employés, un ...

Numéro 595 - avril 2020[Livres]

Quand viendra la vague

Alice Zeniter

Pour ceux qui aiment à lire des pièces de théâtre, à défaut de pouvoir assister, dans une salle, à du spectacle vivant, la récente scène ouverte d’Alice Zeniter, Quand viendra la vague, est vivement conseillée ! Au-delà du titre, qui n’est pas sans rappeler l’actualité, il y est ...

Numéro 595 - avril 2020[Livres]

Ce qui est nommé reste en vie

Claire Fercak

Ce qui est nommé reste en vie est un roman singulier. Claire fercak raconte la vie autour du Gliobastome, une tumeur cérébrale. Les premières pages sont une hésitation. Lisons-nous des extraits, pris au hasard à la manière du journal de Jules Renard ou de Je ne suis pas sortie de ma nuit ...

Numéro 595 - avril 2020[Livres]

Dix Petites Anarchistes

Daniel de Roulet

Dix Petites Anarchistes est un coup de foudre littéraire. À la fin du 19e siècle, dix femmes, boulangères, horlogères… quittent la Suisse, plus ou moins forcées, à la recherche d’un idéal anarchiste. Nous suivons ces dix femmes en Patagonie, sur une île dans le Pacifique, à Buenos ...

Numéro 595 - avril 2020[Livres]

Édito – Confinement

Lorsque les déplacements liés au travail sont un souvenir lointain, que le chômage technique devient une réalité, les êtres non indispensables à la vie de la Nation, – conscience somme toute ancienne en ce qui me concerne –, retrouvent le plus grand des luxes : le temps. Une fois ...