Numéro 495 - avril 2010dossier

Tic et territoires

SIH régional : l’expérience de la Franche-Comté

La mutualisation des systèmes d’information hospitaliers (SIH) s’affirme de plus en plus comme une orientation incontournable de nos organisations. Elle s’inscrit dans la droite ligne de la réforme de la gouvernance des systèmes d’information issue des textes les plus récents parus sur le rôle de l’ASIP Santé et des structures de maîtrise d’ouvrage publiques. Pour relever le défi de l’efficience dans un contexte caractérisé par l’émergence d’innovations technologiques spectaculaires (biomédicales notamment) mais aussi par l’exigence croissante de maîtrise des coûts (contrats de retour à l’équilibre), le développement d’un SIH régional apparaît plus que jamais comme la chance à saisir pour innover tout en rationalisant.

L’enjeu dépasse le cadre individuel des structures hospitalières pour s’élargir à l’ardente obligation qui nous est faite de communiquer entre établissements dans des conditions de fluidité et de souplesse optimales. Nous disposons actuellement d’infrastructures informatiques diversifiées selon les établissements alors même que la logique des territoires de santé appelle de notre part un effort de communication accru à travers notamment le développement de la télémédecine, du transfert d’images, la communication des dossiers via le DMP, etc. L’interopérabilité devient, dès lors, le maître mot de l’évolution de nos SIH et l’on conçoit aisément que cette dernière ne puisse réussir sans une forte concertation, voire par mise en commun de nos choix en termes de supports d’informatisation. La Franche-Comté est une région à taille humaine, plus modeste que d’autres sans doute, et c’est la conscience de cette situation qui l’a incitée, très tôt, à envisager de se regrouper autour de perspectives d’échanges et de mise en commun de projets et de ressources informatiques. L’avance dont elle peut s’honorer actuellement ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.