Numéro 532 - janvier 2014dossier

Retour d’expérience

La clôture comptable utilisée comme une opportunité

L’éclairage du centre hospitalier du Mans

Le centre hospitalier du Mans (CHM) s’est lancé dans la préparation à la certification des comptes début 2012, sous l’impulsion notamment de la démarche initiée en région par l’agence régionale de santé (ARS) Pays de la Loire. L’ARS, en effet, a proposé une dynamique innovante au groupe des sept établissements (G7) certifiables des Pays de la Loire (CHU de Nantes et d’Angers, CH du Mans, de la Roche-sur-Yon, de Saint-Nazaire, de Laval et de Cholet). Le but : mutualiser les travaux et offrir aux établissements un accompagnement collectif par des commissaires aux comptes comprenant un diagnostic flash, des échanges de pratiques et le partage d’un cycle par un établissement pilote.

Parmi les nombreux bénéfices de cette démarche, le CHM a capitalisé sur une meilleure connaissance de sa chaîne comptable. L’état des lieux préalable à une telle démarche au CHM pouvait se résumer globalement aux points suivants : les procédures sont expliquées à l’oral, elles sont globalement appliquées mais ne sont pas écrites. Il fallait donc partir quasiment de zéro et s’obliger à tout rédiger ; aucun inventaire de l’actif n’a été réalisé depuis trop longtemps : il faut fiabiliser l’actif et « nettoyer » les fiches d’immobilisations. Par quoi fallait-il commencer vu l’ampleur de la tâche ? Comme chaque année dans le cadre de la clôture, nous avions déjà tout à faire. Qu’est-ce qui pouvait servir simultanément nos objectifs : la qualité de la clôture comptable et celle des travaux préparatoires ? Nous avons orienté nos premiers travaux sur le diagnostic de nos comptes de provisions, de subventions et apports. Nous avons donc profité de la clôture 2012 pour analyser ces comptes ligne à ligne, corriger nos soldes au bilan par les écritures de fin d’année (dans le respect des préconisations fournies par la ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.