Numéro 586 - mai 2019avis d’expert

simulation

Retour sur investissement

Le personnel hospitalier est de plus en plus engagé dans le concept de simulation en santé. Le principe « Jamais la première fois sur le patient » défendu par la HAS est désormais le leitmotiv pour tous les soignants. Pour autant, on perçoit souvent leur frustration du fait du manque de ressources mobilisées pour mettre en place cette simulation. Construire un centre de simulation, acquérir des simulateurs haute fidélité, recruter un technicien sont en effet des dépenses importantes et il convient d’identifier le retour sur investissement que l’on peut en escompter. Sont présentés ici les éléments concrets et vérifiés qui indiquent que l’investissement est aussi rentable sur le plan financier que sur le plan humain.

La formation par simulation implique un certain investissement, mais les soignants envisagent parfois des solutions supérieures à leur besoin réel. L’élaboration d’un projet moins ambitieux peut alors être plus appropriée. Le projet doit être analysé, discuté et porté par les soignants et les décideurs, en tenant compte des éléments de sécurité patient, de motivation, d’image et de rentabilité. S’agissant de retour sur investissement (ROI) dans le domaine de la simulation, on parle davantage d’économies que de gains. Par exemple, les poursuites judiciaires à l’encontre des professionnels de santé diminuent jusqu’à 39 %, les praticiens étant mieux formés via la simulation. De même, les cotisations d’assurance peuvent être minorées de 3 à 5 % car le risque d’événements indésirables graves est significativement réduit. Le turn-over des IDE est moindre car ils/elles sont plus en confiance dans leur pratique quotidienne. Le niveau de stress du personnel est lui aussi diminué car les agents sont mieux préparés à l’imprévu. L’implication des employés est extrêmement forte lorsque la simulation en santé est intégrée dans ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.