Numéro 507 - juillet 2011dossier

Table-ronde

Repenser l’investissement dans un cadre financier restreint

Table ronde animée par Olivier de Lagarde avec Martine Aoustin, Christian Berehouc, Éric Blanchet, Alain Clot, Jean-Michel Audet, Dominique Lebrun, Gérard Vincent   Olivier de Lagarde Gérard Vincent, cela est dit et répété, le cadre financier est contraint. Comment faire pour que tout cela ne se fasse pas au détriment de l’investissement des établissements ? Gérard Vincent Et peut-être avant tout au détriment de la qualité des soins qui est tout de même l’objectif. N’oublions pas que l’hôpital est là pour soigner les malades. Je me réjouis de la situation, même si elle n’est pas parfaite. La FHF a tiré la sonnette d’alarme depuis plusieurs années en disant que la contrainte était trop forte. Les hospitaliers se sont adaptés et ont réussi à relever le défi. Loin de le déplorer, je m’en félicite. Je préfère être dans la situation de délégué général d’une fédération qui dit que nous avons fait les efforts qu’il fallait, alors que nous ne savions pas si nous en étions capables, plutôt que de dire « nous vous l’avions bien dit, la situation est catastrophique ». C’est tant mieux et j’espère que cela va ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.