Numéro 602 - janvier 2021décryptage

Protection sociale

Quoi de neuf dans la fonction publique hospitalière ?

Du nouveau est attendu pour améliorer la protection sociale des professionnels de la fonction publique hospitalière (FPH). Les dernières avancées tendent à rapprocher les fonctionnaires et agents publics des salariés du secteur privé. Le régime spécial va-t-il perdurer ou le régime dit « général » s’appliquer à l’ensemble des salariés ?

La protection sociale désigne tous les mécanismes de prévoyance collective, permettant aux individus de faire face aux conséquences financières des « risques sociaux ». Il s’agit de situations susceptibles de compromettre la sécurité économique de l’agent public ou de sa famille en provoquant une baisse de ses ressources ou une hausse de ses dépenses. La protection sociale concerne la couverture des risques liés à la maladie, à la maternité et, plus généralement, à la parentalité, à l’incapacité de travail, à l’invalidité et au décès. Le risque lié à la perte d’autonomie a récemment rejoint les rangs des institutions de la sécurité sociale, mais d’autres risques comme le chômage sont couverts par ailleurs. Le régime de protection sociale complémentaire (mutuelles, assurances, organismes de prévoyance) s’ajoute à la couverture dite « de base » (obligatoire) sur tout ou partie des risques précités.  Les employeurs publics fonctionnent en auto-assurance : la couverture du risque par l’employeur public, qui peut supporter le coût individuel des conséquences de la concrétisation d’un risque, semblerait ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.