Numéro 600 - novembre 2020dossier

entretien

Que retenir du passé ? Que retenir pour l’avenir ?

Frédéric Spinhirny, rédacteur en chef de Gestions hospitalières, a posé ces deux questions à Marie-Noëlle Gerain-Breuzard, directrice générale du CHU de Tours et présidente de la Conférence des directeurs généraux de CHU. 

Que pensez-vous de ces dix dernières années ? Cette question a une pertinence particulière en 2020 puisqu’il nous est dit, depuis la pandémie, que nous passons du monde d’avant au monde d’après avec le changement de décennie. Un peu avant le début de cette dernière décennie, en 2002, la mise en place des 35 heures à l’hôpital a marqué un virage majeur en introduisant progressivement un autre rapport au travail que celui qui présidait historiquement aux relations à l’hôpital. Puis l’hôpital public a connu successivement plusieurs réformes importantes. En 2009, la réforme de la gouvernance structurant l’hôpital en pôles, repositionnant l’entité service, instaurant un directoire, modifiant le rôle des instances, du conseil de surveillance et de la CME, a constitué un virage important. En 2016, l’élargissement au territoire du périmètre des compositions sanitaires et médico-sociales a affiché, par la mise en place du GHT, une réelle ambition de coopération et de recomposition de l’offre. Elle n’est pas encore pleinement aboutie. La loi « Ma santé 2022 », face au constat des difficultés de plus en plus aiguës de ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.