Numéro 543 - février 2015dossier

Expérience

Proximité, précarité, différences culturelles…

L’exemple du CH de Saint-Denis

Au cœur d’un impératif sanitaire et social croissant, le CH de Saint-Denis répond à sa mission de service public en développant depuis plusieurs années une stratégie d’établissement complète et ambitieuse pour lui permettre de jouer son rôle d’établissement de proximité. L’établissement s’investit aussi pour renforcer ses créneaux de compétences spécialisées et développer son offre de soins, notamment en améliorant son organisation et en augmentant ses partenariats. Dans ce contexte, l’enjeu majeur pour répondre à ces objectifs est de tenir au mieux un équilibre budgétaire.

Le CH de Saint-Denis est un hôpital de proximité (1) au sein d’un bassin de vie de 400 000 habitants. Son activité de soins, en forte augmentation, s’exerce dans un contexte spécifique du fait de la précarité du territoire, particulièrement défavorisé : la densité médicale et paramédicale libérale est inférieure à la moyenne régionale ; la précarité de la patientèle est supérieure à la moyenne nationale : taux de chômage entre 25 et 50 %, 30 % de logements indignes sur Saint-Denis, un indice de développement humain régional inférieur à 0,3 ; l’hétérogénéité culturelle du territoire est importante : 20 % d’étrangers sur le département (jusqu’à 50 % près de l’hôpital), 60 % des patients de la permanence d’accès aux soins de santé (Pass) sont non francophones et 21 % de la patientèle ne parle pas français (enquête flash en 2011). Précarité : de quoi parle-t-on vraiment ? La précarité revêt une dimension dynamique et plurifactorielle qui rend difficile sa modélisation en « patient moyen ». Or, le nouveau paradigme budgétaire et financier induit par la tarification à ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.