Numéro 564 - mars 2017expérience

organisation

Programmation et efficience du bloc opératoire

Quel est l’impact du mode de programmation sur l’efficience du bloc opératoire ? Dans un établissement MCO public non universitaire de 500 lits, les auteurs ont observé 29 175 séjours chirurgicaux avec intervention chirurgicale, programmés selon deux options de gestion. La première est la programmation complète des séjours chirurgicaux par une cellule de régulation de l’hospitalisation du pôle chirurgie-anesthésie-bloc opératoire. La seconde concerne la programmation du bloc opératoire du pôle mère-enfant. Deux indicateurs ont été définis : l’ELAm pour l’élasticité des temps d’attente et la variabilité des délais d’attente des étapes du séjour chirurgical, et l’EIRc pour le coût de non-utilisation des équipes chirurgicales au bloc.

La recherche d’efficience – définie comme « le rapport entre les résultats obtenus et les moyens mis en œuvre pour y parvenir » – des blocs opératoires est documentée depuis une vingtaine d’années dans la littérature médicale (1). Des études de modélisation des flux ont été également proposées par la communauté automaticienne (2). Ces travaux ont débouché sur des recommandations de gestion et des indicateurs de performance que l’Agence nationale d’appui à la performance (Anap) (3) a diffusés auprès des gestionnaires de blocs opératoires. Toutefois, ces derniers persistent à présenter, pour paraphraser Jean-Claude Moisdon, cet « empêchement à gérer et à réguler », et la question de leur performance reste ouverte. L’ensemble des réponses apportées se réfèrent in fine à la complexité des blocs opératoires, complexité qui justifierait intrinsèquement leur manque de performance. La question de l’efficience des blocs opératoires pourrait être reformulée. Si personne ne conteste que le bloc opératoire est le point nodal du parcours du malade opéré, on oublie souvent qu’il s’agit d’un parcours : il y a ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *