Numéro 572 - janvier 2018ap-hp

management

La prévention des erreurs médicamenteuses

L’arrêté du 6 avril 2011 (1) a conduit l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), aussi bien au niveau central qu’au niveau de ses douze groupes hospitaliers (GH), à structurer le système de management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse du patient (PECM). La prévention des erreurs médicamenteuses fait partie de ce système. Les résultats de certification V 2014 confirment l’existence d’une stratégie s’appuyant sur une politique et une organisation interne, complétée par une évaluation de ce processus, tant au niveau de l’AP-HP que des GH. Six ans après, la prévention des erreurs médicamenteuses demeure un axe sur lequel l’AP-HP et les GH portent leurs efforts. Pour compléter les approches en place et promouvoir le développement des facteurs organisationnels et humains, le département qualité et sécurité des soins de la direction de l’organisation médicale et des relations avec les universités (Domu) cherche à illustrer ce concept à travers des exemples concrets, notamment au moment de l’administration médicamenteuse, complétés par un outil de perception de la sécurité des soins.

Le système de management de la qualité de la prise en charge médicamenteuse (PECM) à l’AP-HP s’appuie sur une organisation à plusieurs niveaux. [encadre_shortcode titre='enc_2018_6_01'] Niveau central : en 2012, la direction générale et le président de la commission médicale d’établissement (CME) de l’AP-HP ont confié la mission de responsable du système de management de la qualité (RSMQ) de la PECM à un professeur exerçant dans un établissement de santé (2). Ce responsable AP-HP s’appuie sur l’expertise d’une cellule regroupant des compétences en matière de qualité, gestion des risques et coordination du contrat de bon usage du médicament et juste prescription et travaille en collaboration avec de nombreux acteurs fortement impliqués, directement et indirectement, dans la PECM : des médecins membres de la CME, pharmaciens membres de la CME et de l’Agence générale des équipements et produits de santé (Ageps), direction centrale des soins et des activités paramédicales, représentant des cadres préparateurs en pharmacie, direction de la communication, représentant de la commission du médicament et des dispositifs médicaux ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *