Numéro 586 - mai 2019dossier

Expérience

Préparation de médicaments anticancéreux

Sept ans de sous-traitance entre deux établissements hospitalo-universitaire

Dans le cadre de projets structurants « groupes hospitaliers », une convention de sous-traitance de la préparation des médicaments anticancéreux prescrits à l’hôpital Bicêtre et préparés à l’hôpital Paul-Brousse a été signée fin 2011. La pharmacie à usage intérieur de l’hôpital Paul-Brousse a repris cette activité. Après sept ans de sous-traitance, le bilan est globalement positif, avec une satisfaction des équipes médicales et soignantes.

L’activité hospitalière pour chimiothérapie connaît une augmentation en France depuis plusieurs années. Le nombre de personnes traitées par chimiothérapie en établissements de MCO (médecine/chirurgie/obstétrique) entre 2010 et 2015 a augmenté de 12,3 %. Le nombre d’hospitalisations pour chimiothérapie en MCO (séances et séjours) entre 2010 et 2015 a lui augmenté de 18,2 %. Le nombre de séances de chimiothérapie a significativement augmenté alors que le nombre de séjours est plus fluctuant selon les années(1). Face à cette croissance, les services de pharmacie ont un rôle majeur concernant la préparation et le contrôle des médicaments anticancéreux et doivent faire face à une productivité croissante pour satisfaire les demandes des services de soins. Dans un contexte favorable au développement des coopérations avec notamment la création des groupes hospitaliers de territoires (GHT), la préparation des médicaments anticancéreux stériles peut être mutualisée. La mise en place d’une sous-traitance permet d’améliorer la qualité et la sécurité de production des chimiothérapies, avec une maîtrise réelle des coûts de ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.