Numéro 589 - octobre 2019réflexion

Essai

Pourquoi obéir ? (2/2)

2/Définir un management propre à l’hôpital public

Dans la première partie de son questionnement*, Frédéric Spinhirny a pu traduire les arguments fréquemment évoqués par les managers à l’hôpital pour créer l’adhésion du personnel. Ce qui ressort de la littérature managériale, c’est l’existence de situations dans lesquelles ce consentement n’est pas recherché véritablement, mais induit voire imposé. De ces faux consensus, extrêmement coûteux à moyen terme et alimentés par une culture de l’intimidation encore très présente à l’hôpital, de nombreux auteurs ont pu dégager des règles de fiabilité dans les prises de décision. De ces règles et de l’observation de pratiques sociales vertueuses, l’auteur tente de déterminer si un modèle de management propre à l’hôpital est possible.

* Pourquoi obéir? 1/Discours managérial et consentement, Gestions hospitalières, n°588, août-sept. 2019, pp. 400-405. Partager le sens d’un projet Il transparaît de notre analyse que nous sommes confrontés à un problème de fond, à savoir la capacité à produire un discours cohérent, sensé et compréhensible, pour emporter l’adhésion et le consentement d’une communauté. À l’heure des nombreuses transformations, c’est un enjeu crucial. Un manager parle avec ses croyances, ses convictions, mais il peut présenter ses arguments comme vrais, alors qu’ils sont discutables. Qu’ils soient discutables, c’est tout le problème de la possibilité du consentement. Nous pourrions croire désormais que la parole publique est cantonnée à l’opérationnel, tout comme il est souvent affirmé que la politique s’est transformée en discours de gouvernance. Jacques Rancière rappelle cette métamorphose constatée depuis les années 80, où la technique a remplacé la promesse : « [La politique de la promesse] prenait fin comme voyage clandestin vers les îles d’utopie, elle s’identifiait désormais à l’art de conduire le navire et d’épouser la ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.