Numéro 532 - janvier 2014dossier

Réflexion

Piloter la démarche projet

La certification des comptes des établissements publics de santé est une révolution quasi « culturelle » dans l’approche et l’analyse des processus administratifs de gestion. Mais si l’hôpital s’est très largement approprié les démarches qualité déclinées au niveau des services cliniques et médico-techniques, à quelques rares exceptions près (restauration et blanchisserie notamment), les fonctions administratives supports ne sont pas encore intégrées dans une telle démarche. La certification des comptes, parce qu’elle amène à s’interroger et à analyser l’ensemble des processus de gestion concourant à la fonction comptable et financière, initie donc un bouleversement dans l’approche des fonctions administratives. Pour mener à bien ce projet dans des délais restreints, il est plus que jamais indispensable que les directions des établissements soient en capacité de le légitimer, de l’expliquer afin de lui « donner du sens ». En ce sens, l’une des conditions de réussite est la mise en place et la conduite d’une véritable démarche projet qui puisse s’inscrire dans la continuité.

La communication, une étape essentielle et incontournable La première étape incontournable est la construction de la politique de communication qui sera menée autour du projet. Il s’agit indéniablement d’un temps fort à ne surtout pas négliger et qui doit s’inscrire dans la durée : au moment du lancement du projet, tout au long de la démarche de préparation de l’établissement avant sa première certification et après le premier rapport d’audit. Au lancement de la démarche, il est indispensable d’en expliquer les enjeux de façon pédagogique à l’ensemble des acteurs concernés : des agents opérationnels dans les différents secteurs aux membres des instances de l’établissement. La difficulté de cette première étape est de mettre en évidence l’intérêt du projet pour l’institution et ses acteurs, afin que ces derniers puissent y adhérer. Il est donc nécessaire de mettre en exergue la plus-value attendue au niveau institutionnel – crédibilité auprès des partenaires extérieurs, notamment dans le cadre de projet de reconstruction, par exemple, nécessitant des accompagnements financiers – et au niveau de chaque direction et ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.