Numéro 570 - novembre 2017ap-hp

Transfert de compétence

Pose de voie veineuse centrale par l’infirmier

Une gestion adaptée aux ressources à l’hôpital Necker-Enfants malades

Le développement accéléré des protocoles de coopération constitue un axe majeur pour l’AP-HP. L’objectif est de porter à 1 000 le nombre de soignants inclus dans ces protocoles à fin 2019. Répondant à des objectifs d’amélioration de la qualité de la prise en charge des patients, l’AP-HP a adhéré au protocole de coopération entre les médecins anesthésistes et les infirmiers pour la pose de voie veineuse centrale. La pénurie médicale s’aggravant, les délais de pose des chambres implantables ont augmenté. La mise en place du protocole de coopération « Transfert de compétence : pose de voie veineuse centrale par l’infirmier » au cours de l’année 2017 à l’AP-HP a permis de réduire ces délais sans augmenter la fréquence des complications ni altérer la sécurité des patients. Une analyse des contraintes et des difficultés locales est un prérequis essentiel à la mise en œuvre d’actions simples améliorant la fluidité du parcours de soins et la satisfaction des patients. Ce travail nécessite une implication de tous les acteurs de soins mais aussi des personnels administratifs.

L’amélioration de l’accessibilité aux soins et la réduction des durées de séjours hospitaliers chirurgicaux fast-care se sont progressivement imposées comme principales préoccupations des gestionnaires des structures de soins. Ces changements progressifs ont été motivés par la modification des modes de financement de l’hôpital, avec une recherche d’efficience pour s’adapter au mieux aux changements de la santé en France. Au sein de l’AP-HP, les actions en faveur de l’accessibilité aux soins, de la réduction des durées de séjour et de l’amélioration de l’efficience se sont multipliées. Le développement d’une application mobile pour faciliter les rapports des patients avec l’hôpital et celui d’une technologie de prise de rendez-vous en ligne en sont des exemples récents (1). Ces actions en amont de l’hôpital ont été complétées par d’autres visant à améliorer le parcours de soin hospitalier du patient. Parmi ces actions, en chirurgie, le développement de l’activité ambulatoire est probablement un des changements les plus notables ces vingt dernières années. Bien qu’il persiste des différences ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *