Numéro 570 - novembre 2017dossier

IGAS

Plaidoyer pour le développement d’une gestion des ressources humaines médicales

La question de l’attractivité médicale aura été au cœur des problématiques ressources humaines de 2017. Préfigurant cette prise de conscience tardive du nécessaire basculement d’une gestion statutaire – au sein de ce qui est souvent appelé la « direction des affaires médicales » – à une réelle gestion des ressources médicales, le rapport de l’Igas de décembre 2016 * apporte des recommandations pertinentes sur ce sujet.

Ce rapport sur les « Risques psychosociaux des personnels médicaux en établissement de santé : recommandations pour une meilleure prise en charge », sollicité en février 2016 par Marisol Touraine, alors ministre des Affaires sociales et de la Santé, faisait suite au suicide d’un professeur des universités - praticien hospitalier dans les locaux de l’hôpital européen Georges-Pompidou (1). Rédigé par le Dr Marie-Ange Dessailly-Chanson et Hamid Siahmed (2), il recense les expériences pertinentes menées dans les établissements publics de santé et à l’étranger, tout en apportant des recommandations réalistes et concrètes. La question des risques psychosociaux propres aux médecins hospitaliers y est sobrement abordée dans toute sa complexité : des docteurs perfectionnistes, brillants, ne souhaitant pas exposer leurs faiblesses, montrant une insatisfaction importante, notamment vis-à-vis de leurs conditions de vie au travail. Les difficultés liées à la multiplicité des statuts, aux relations entre les CHU et l’université, à la faible mobilité des praticiens hospitaliers, ne sont pas contournées. Surtout, le rapport évoque en ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *