Numéro 577 - juillet 2018dossier

Prévention

La perte d’autonomie des patients âgés hospitalisés

Impliqué dans l’expérimentation nationale « Personnes âgées en risque de perte d’autonomie » (Paerpa), le centre hospitalier de Valenciennes a mis en place un axe de prévention institutionnel autour du risque de perte d’autonomie de la personne âgée hospitalisée. Portée par l’équipe mobile de gériatrie et la commission de coordination gériatrique, cette démarche s’appuie sur le dépistage de la fragilité grâce à la mise en place d’échelles validées. Les premiers résultats sont encourageants.

Avec une capacité de près de 2 000 lits, dont plus de la moitié en court séjour, le centre hospitalier de Valenciennes est le troisième établissement en importance de la région Hauts-de-France. On comptabilise plus de 100 000 passages aux urgences par an, dont environ 20 % de patients de plus 75 ans. Au sein du territoire de proximité du Valenciennois-Quercitain, il participe depuis fin 2014 à l’expérimentation « Personnes âgées en risque de perte d’autonomie » (Paerpa), fondée sur l’article 48 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 et s’inscrivant dans le cadre de la stratégie nationale de santé. Les objectifs hospitaliers fixés par la convention signée entre l’agence régionale de santé (ARS) et l’établissement sont : l’amélioration des prises en charge des personnes âgées hospitalisées, l’adaptation des pratiques professionnelles au parcours de santé des personnes en risque de perte d’autonomie, la coordination des acteurs autour de la personne âgée. L’équipe mobile de gériatrie de l’établissement, appelée Emiog, (pour « équipe mobile d’information et d’orientation ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.