Numéro 586 - mai 2019dossier

Démarche

Penser l’externalisation

Deux approches complémentaires

Avec la réforme des GHT, les établissements publics de santé sont engagés dans une double transformation majeure : transformation de leurs rapports à la santé sur les territoires et transformation de leurs organisations internes et entre pairs. Ces projets de transformations organisationnelles, complexes à mener, impliquent des entités hétérogènes en termes d’activité, de taille, de géographie, de modes de fonctionnement, de culture, voire de motivation. Dans ce contexte, la question des coopérations prend toute son ampleur. Deux approches peuvent être suivies pour appréhender ce sujet. La première consiste à explorer de façon rationnelle et complète la situation existante de plusieurs établissements et à établir une forme de cartographie territoriale. Cette démarche fournit une aide à la décision qui peut ou non aboutir à une décision d’externalisation. La seconde approche ne s’appuie pas sur une méthodologie aussi formelle mais plutôt sur la volonté de créer une relation de confiance. Il s’agit d’une condition essentielle pour réussir un projet de coopération, qu’il mène à une mutualisation ou à une externalisation. L’Agence nationale d’appui à la performance (Anap) a travaillé sur ces deux approches et produit plusieurs guides et outils pour venir en soutien des acteurs concernés.

Si l’externalisation s’entend comme le recours à un partenaire extérieur auquel on confie une partie de ses activités, la mutualisation, qui consiste à mettre en commun en déléguant éventuellement tout ou partie d’une activité, peut également s’entendre comme une forme d’externalisation. Les étapes à mener avant d’envisager l’une ou l’autre des solutions peuvent être identiques. C’est pourquoi nous aborderons aussi la question plus globale des coopérations. Stérilisation et repas Des outils d'aide à la décision Les outils Melog (Mutualisation-externalisation en logistique) couvrent deux fonctions : la stérilisation et le repas. Ils sont conçus pour aider les acteurs, qu’ils soient prestataires ou bénéficiaires, à explorer point par point la situation existante de plusieurs établissements, mais aussi des situations futures simulées, et à constituer une représentation territoriale de la fonction. Au-delà de l’aide à la décision, ils offrent une opportunité de décloisonner les différents acteurs en leur faisant partager des informations dans le respect de la prise en compte des besoins de chacun. Cela est important, car un ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.