Numéro 574 - mars 2018ap-hp

chirurgie ambulatoire

Le parcours « patient debout »

L’expérience de l’hôpital Saint-Louis

Depuis le 24 janvier 2018, les patients pris en charge en chirurgie ambulatoire à l’hôpital Saint-Louis vont à pied jusqu’au bloc opératoire. Ce parcours « patient debout », développé par quelques hôpitaux innovants, est désormais la norme empruntée par toutes les nouvelles structures. Le patient devient ainsi autonome, bien plus acteur d’une prise en charge respectueuse (il peut garder ses lunettes et prothèses jusqu’à l’intervention au bloc), et ce pour une réhabilitation améliorée. Pour les professionnels de santé, les conditions de travail s’améliorent, notamment pour les brancardiers dont les charges sont allégées, devenant de véritables accompagnateurs. La relation soignant/soigné est privilégiée, les flux de patients et de brancards simplifiés, la fluidité des parcours amplifiée.

L’unité de chirurgie ambulatoire et d’anesthésie (UC2A) de Saint-Louis, créée en 2013, prend en charge des spécialités chirurgicales lourdes – digestive, mammaire, maxillo-faciale, urologique, plastique – ainsi que les patientes du centre de régulation des naissances de l’établissement. La structure est composée de 10 places et ne dispose pas de bloc dédié. L’unité prend en charge plus de 2 500 séjours annuels. Implantée sur un ancien espace d’hospitalisation complète, disposant de chambres seules ou doubles, l’unité est située au 4e étage du bâtiment de l’hôpital, tandis que le bloc commun est au 1er étage. L’accès au bloc se fait donc obligatoirement par ascenseur. Un appel à projets ARS Saint-Louis a été lauréat d’un appel à projets porté par l’agence régionale de santé d’Île-de-France (ARSIF) en novembre 2016 relatif aux modernisations et restructurations nécessaires au développement de la chirurgie ambulatoire. Nous avons déposé un dossier sur la mise en place de ce parcours, avec une demande de financement des travaux au bloc opératoire, permettant la création du salon d’attente préopératoire. Une ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.