Numéro 565 - avril 2017réflexion

société

Le management de la colère

Le 8 novembre 2016, Le Parisien titrait « Grève : pourquoi les 700 000 infirmiers sont en colère ? » L’article relatait la série de suicides qui a défrayé l’actualité, soulignant l’important malaise de la profession et la dégradation des conditions de travail. Médecins, sages-femmes, infirmiers, familles de victime : tout mouvement social dans la rue est une conséquence visible de la colère, fortement mobilisatrice. À l’hôpital c’est un fait, la colère existe et ses manifestations sont multiples. Pourtant, le management moderne se veut formel, centré sur les procédures et la gestion de projet, loin de l’expression des sentiments individuels. Il produit ainsi une manière de gérer un établissement qui neutralise les passions pour mettre en avant l’objectivité de la raison. Même l’humanisation, le bonheur, le bien-être ou la bientraitance se conduisent avec les vêtements de la science et la méthodologie de la certification. Et cela a un coût social élevé et souvent minimisé. C’est pourquoi il est urgent de reconsidérer les passions comme moteur primordial des organisations de travail et de se confronter au management de la colère.

« Déesse, chante-nous la colère d’Achille, de ce fils de Pélée, colère détestable qui valut aux Argiens d’innombrables malheurs, et jeta dans l’Hadès tant d’âmes de héros, livrant leurs corps en proie aux oiseaux comme aux chiens : ainsi s’accomplissait la volonté de Zeus. » Homère, Iliade Un sentiment puissant déclenché par une frustration La colère est omniprésente désormais et fait les gros titres. Une enquête du Figaro en janvier 2017 sondait les lecteurs pour élire un thème à traiter par le quotidien : près de 10 000 personnes ont choisi la série Les Colères françaises. Pour illustrer l’enquête, les reportages montraient successivement un village dans la Drôme confronté à l’accueil des migrants évacués de Calais, une ferme de la Manche frappée par la crise de la filière laitière, les difficultés qu’affrontent les PME françaises, une ville du Cher qui fait face à l’insécurité et enfin un hôpital où le service des urgences est débordé. En résumé, une France en colère. Mais qu’est-ce que la colère ? La colère est une émotion déclenchée par une frustration. Nous ressentons une ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait. la totalité de notre contenu est accessible jusqu’à la fin de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *