Numéro 531 - décembre 2013dossier

Rapport d’activité

L’Institut national du cancer

Le rapport d’activité 2012 de l’Institut national du cancer (Inca) présente en cent pages ce groupement d’intérêt public, le contexte dans lequel il exerce ses missions et le cadre d’action qui lui a été fixé, affirmant par son sous-titre – « Accélérons les progrès face aux cancers » – l’ambition qui est la sienne.

Les propos liminaires rappellent le rôle et les missions : « L’Institut national du cancer est l’agence sanitaire et scientifique chargée de coordonner les actions de lutte contre le cancer. Créé par la loi de santé publique du 9 août 2004, il est placé sous la tutelle conjointe des ministères en charge de la Santé et de la Recherche. Constitué sous la forme d’un groupement d’intérêt public, l’Inca rassemble les acteurs clés de la cancérologie : l’État, les grandes associations, les caisses d’assurance maladie, les organismes de recherche et les fédérations hospitalières. Tous ont pour ambitions communes de diminuer la survenue des cancers évitables, de réduire la mortalité par cancer, d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes pendant et après la maladie, et de réduire les inégalités de santé. L’Inca oriente et structure la recherche et l’organisation des soins, produit ou mobilise les expertises, soutient et stimule l’innovation, diffuse les connaissances et favorise leur appropriation, au service des personnes malades, de leurs proches, des usagers du système sanitaire et social, des professionnels de santé, des ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.