Numéro 587 - juillet 2019dossier

Gestion des risques

L’identito-vigilance

L’identification du patient, premier acte du processus de soins dans un établissement de santé, doit faire l’objet d’une vigilance à priori pour éviter tout danger ou risque au fur et à mesure de la prise en charge. À l’hôpital universitaire international Cheikh Khalifa Ibn Zaid, à Casablanca, comme dans tout établissement de santé, cette identito-vigilance concerne tous les professionnels, et tout particulièrement ceux amenés à créer des dossiers patients, à savoir les secrétaires médicales et les agents d’admission. Pour optimiser ce processus, une étude a été menée d’août à décembre 2018. Résultats.

Les outils pour collecter les données de notre étude ont été élaborés en vue de vérifier la conformité du respect des procédures en vigueur au sein de l’établissement. Ces données, traitées ensuite via un tableur, ont été recueillies auprès de 205 patients, sur un total de 358 admis pendant nos journées d’audit dans les 16 services de consultation et d’admission considérés, et dont la majorité était présente physiquement.  Un effectif de 49 secrétaires médicales et agents d’admission, sur un total de 66 dans l’établissement, a rejoint l’étude, avec un taux de participation de 74,24 %. Ces agents, dans la majorité des cas, respectent les procédures en ce qui concerne la demande de pièce d’identité, la recherche d’antériorité, les questions sur une précédente admission, la saisie d’identité, les patients arrivant sans pièce d’identité… Mais force est de constater que d’autres négligent leur travail, ne demandant aucune pièce d’identité ou omettant d’en demander. Un problème dû à un manque de formation ou de responsabilisation, une constatation relevée entre autres par une étude sur l’enregistrement des ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.