Numéro 571 - décembre 2017réflexion

enquête

L’hôpital, les médecins et le management

Ce qu’en pensent les praticiens hospitaliers

En novembre 2015, l’Intersyndicat de praticiens hospitaliers (INPH) a donné la parole à ces praticiens dont on dit qu’ils sont individualistes et ingérables, qu’ils ne coopèrent pas ou peu aux nécessaires changements permettant à l’hôpital d’évoluer vers une plus grande efficience, mais aussi qu’ils sont d’une grande compétence, qu’ils souffrent et qu’ils abandonnent l’hôpital… Qu’attendent-ils de l’hôpital, eux qui l’ont choisi sciemment, activement ? Choisiraient-ils toujours l’exercice à l’hôpital ? Et que pensent-ils du management médical à l’hôpital, dans lequel certains sont fortement impliqués ? En analysant les réponses des praticiens, plus qu’un désamour, c’est un chagrin d’amour que les auteurs ont exploré.

L'enquête menée par l’INPH auprès des praticiens hospitaliers en poste – et non à ceux qui pouvaient éventuellement le devenir – a pris en compte la vision des managés (MN) comme celle des managers (MR) et même celle de leur cumul (MNMR). Et ce afin de situer la problématique du management au plus près de la réalité hospitalière où les médecins sont des managés, eux dont le code de la santé publique (CSP) protège l’indépendance professionnelle, et des managers, alors que le système hospitalier n’accorde qu’une fonction consultative au corps médical. [encadre_shortcode titre='enc_2017_604_01'] Résultats Quand on demande aux praticiens hospitaliers leur ressenti sur le management médical (figure 2), 90 % le décrivent en termes négatifs. [encadre_shortcode titre='enc_2017_604_02'] Pour autant, ils sont 65 % à réaffirmer leur choix d’exercer à l’hôpital public (figure 3), non qu’ils en oublient les aspects négatifs de leur contexte d’exercice (l’organisation délétère, la perte des valeurs du service public, les conditions d’exercice et leur quotidien difficile) mais parce que, malgré tout, les aspects positifs ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.