Numéro 498 - septembre 2010dossier

réflexion

L’hôpital de demain

L’un de mes collègues, aujourd’hui retraité, m’a dit un jour : « Un bon directeur est un directeur qui construit. » Cette idée reste très présente dans la façon dont chaque directeur ambitionne plus ou moins de laisser sa trace dans l’hôpital qu’il dirige, se positionnant comme un « directeur bâtisseur ». On voit également comment la presse locale ou spécialisée se focalise sur les constructions hospitalières sans vraiment s’interroger sur les conditions de financement de leur fonctionnement dans le futur. De mauvaises langues prétendent que certains directeurs se sont fait une spécialité de lancer des chantiers plus ou moins pharaoniques, puis de laisser à leurs successeurs l’honneur de faire fonctionner les établissements, quittant le projet au stade de la première pierre ou avant le « big bang » du déménagement. Comme beaucoup de collègues, je me suis retrouvé, au cours de ma carrière, dans ces différentes situations. J’ai été amené à lancer des projets de reconstruction, puis suis parti avant qu’ils entrent totalement en exploitation ; ce qui a pu révéler ici ou là des inadéquations liées notamment aux délais ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.