Numéro 573 - février 2018coach et culture

Le billet de Marie

L’Escrim, l’hôpital provisoire

Escrim : cet acronyme, qui se prononce comme l’art du fleuret ou de l’épée, signifie « Élément de sécurité civile rapide d’intervention médicale français ». Petite histoire d’un dispositif au service des humains en détresse…

De nombreuses vidéos ont circulé récemment sur les réseaux sociaux pour présenter l’Escrim, qui nous invite à imaginer un hôpital d’une ville de 20 000 habitants, uniquement constitué de tentes. Souvent déployé en territoire étranger, ce dispositif est assez peu connu en France. L’Escrim est né en 1985, suite au terrible séisme qui a ravagé la ville de Mexico, faisant plus de 40 000 victimes (10 000  décès, 30 000 blessés) et détruisant une partie de la ville et de ses infrastructures vitales. Le Dr Thierry Prunet, médecin chef des pompiers du Gard, souhaitait participer activement au relevage des blessés à Mexico en dépêchant sur place médecins et infirmiers. L’enjeu était de constituer un dispositif mobile, adaptable, autonome sur tout lieu de projection même isolé et hostile. Ce dispositif s’est avéré utile et efficace et, renforcé et amélioré, il a depuis été projeté sur de nombreux terrains, toujours à l’occasion de terribles événements conduisant à un grand nombre de victimes, et mettant les infrastructures locales dans l’incapacité d’y faire face. En tout, l’Escrim a été projeté une douzaine de ...

Vous pouvez lire la suite en vous identifiant ou en créant votre profil si vous ne l’avez pas encore fait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *